Retrouvez les propos de Jean-Loup Izambert et Claude Janvier, les deux auteurs du livre "Le virus et le Président", dans le cadre d'une interview passionnante mais aussi révoltante. À découvrir sur Breizh Info.

Lien direct vers l'article complet :

Extrait :

Breizh-info.com : Certaines de vos interventions sont censurées. Pourquoi ?

Jean-Loup Izambert : Oui, nous avons eu des émissions comme par exemple l’émission réalisée avec Sud Radio en direct avec les auditeurs dont la vidéo a été censurée quelques heures plus tard ou la vidéo réalisée par le site Internet www.planetes360.fr qui a été également censurée. Heureusement, la vidéo reste visible à l’intérieur du site de Planètes360. De même, TV Libertés a eu plusieurs de ses émissions censurées pour avoir diffusé les points de vue argumentés de scientifiques qui contestent la politique du gouvernement. Cela vient d’être encore le cas avec la censure par YouTube de l’émission Le Samedi Politique dans laquelle la journaliste Elise Blaise interview la généticienne Alexandra Henrion-Caude. Cette femme est très dangereuse pour le pouvoir et ses affidés : c’est une scientifique instruite, cultivée et connue dans les milieux scientifiques internationaux. Spécialiste de l’ARN, ancien directeur de recherche de l’Inserm, membre du Comité Ethique d’Ile-de-France et directrice de l’Institut Simplissima elle dénonce la gestion gouvernementale de la crise sanitaire et les dangers des « vaccins géniques expérimentaux » comme ceux de Pfizer/BioNTech. Nous tenons à remercier notre éditeur Harald Bénoliel pour son engagement dans la défense du livre et les journalistes, lanceurs d’alerte et internautes qui nous apportent leur soutien en nous interviewant et publiant des articles qu’ils diffusent. Ce sont autant de brèches ouvertes dans le mur de la censure. User de la censure pour refuser la confrontation des idées c’est déjà un aveu de faiblesse. Voir YouTube, la filiale de Google, mettre des interdits à l’heure de nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) est assez comique. Bien sûr les internautes ne sont pas forcés de rester chez Google. Ils peuvent très bien se tourner vers d’autres outils informatiques tout aussi performants comme Yandex où ils ne seront pas censurés.

Claude Janvier : Contrairement à la plupart des médias qui travaillent souvent dans l’urgence nous ne nous contentons pas de rapporter l’actualité immédiate en la commentant. Notre enquête prend du recul sur l’actualité. Cela nous permet de donner un éclairage bien différent de la réalité et d’expliquer se qui se passe réellement derrière tel ou tel fait.

Pour commander le livre :

Commander le livre