Sortie de « Histoires de Jef » de Jacques NOUGIER, un livre auto-édité via notre label Libres d’écrire

>>Sortie de « Histoires de Jef » de Jacques NOUGIER, un livre auto-édité via notre label Libres d’écrire

Sortie de « Histoires de Jef » de Jacques NOUGIER, un livre auto-édité via notre label Libres d’écrire

Un nouveau livre vient de paraître sous notre label d’auto-édition « Libres d’écrire ». Il s’agit de « Histoires de Jef ou Les Marrons d’Inde du Maréchal » de Jacques NOUGIER, une chronique poignante des années 1939 à 1944.

Histoires de Jef ou Les Marrons d'Inde du MaréchalEncore un livre passionnant passé entre les mains expertes de nos services d’auto-édition de notre label Libres d’écrire ! Aujourd’hui nous vous présentons « Histoires de Jef ou Les Marrons d’Inde du Maréchal » de Jacques NOUGIER, un superbe récit qui se déroule durant la seconde guerre mondiale.

Le livre prend le point de vue original d’un enfant de quatre ans qui narre les événements vécus durant cette sombre période : la déclaration de guerre, l’exode et l’occupation, la résistance et la libération.

On y apprend de nombreuses choses et on se passionne pour les ressentis de ce jeune garçon dont les observations nous transportent directement au coeur de ces années de guerre puis de libération.

Le livre est disponible sur Amazon et dans toutes les librairies grace à notre partenaire distributeur Hachette Livre, ainsi qu’aux formats numériques (ePub, Mobi, et PDF) sur toutes les plateformes de eBooks grace à notre partenaire numérique Immateriel.

 

Résumé :

Ce témoignage est une chronique des années 1939 à 1944, celles qui virent tour à tour la déclaration de guerre, l’exode et l’occupation, la résistance et la libération. Années intenses, telles qu’elles furent vécues par un enfant âgé de quatre ans seulement en 1939.
C’est d’abord son histoire, associée au monde des adultes confrontés à l’imprévu et au drame. C’est également la vie quotidienne décortiquée d’un village ordinaire de ce qu’il est convenu d’appeler « la France profonde ».
Grands et petits événements, péripéties authentiques, petites joies de l’ordinaire de la vie et notamment celle de l’école communale de campagne sont couchés au fil de la plume et reconstituent une observation de la société de cette époque difficile, telle qu’elle fut ressentie par un enfant au regard aiguisé.
Des touches intimistes portent une appréciation originale donc différente, un autre éclairage sur l’histoire et le ressenti au plus près des gens, d’une période sensible de notre mémoire collective sur laquelle il a été beaucoup écrit en termes différents.
Par exemple, les cinéphiles trouveront peut-être dans ce carnet, l’atmosphère de Farrebique de Georges Rouquier ou encore les souvenirs de la communale illustrée dans La guerre des boutons d’Yves Robert. Toute une époque.

Par La Rédaction| 2017-11-06T09:50:06+00:00 mars 28th, 2017|