Sortie du polar « La Geisha et le casseur de tirelire » de Jean-Bernard DURRAULT

>>Sortie du polar « La Geisha et le casseur de tirelire » de Jean-Bernard DURRAULT

Sortie du polar « La Geisha et le casseur de tirelire » de Jean-Bernard DURRAULT

Aujourd'hui paraît chez IS Edition "La Geisha et le casseur de tirelire", le deuxième livre de Jean-Bernard DURRAULT. Un polar explosif, où les "gentils" ne sont pas forcément les moins tordus…

Après avoir publié "Le Chaman" aux éditions du Bord du Lot, mettant en scène un agent secret empêtré dans une sombre histoire de complots pharmaceutiques, Jean-Bernard DURRAULT récidive avec la sortie de son deuxième livre, "La Geisha et le casseur de tirelire".

Pur polar édité dans la collection "Sueurs glaciales", "La Geisha et le casseur de tirelire" raconte l'histoire de Jason Bossavie, un truand qui décide de "se ranger" à sa sortie de prison en acceptant un modeste poste dans une usine textile.

Il va y rencontrer la sulfureuse "Geisha", avec qui la relation sera tout sauf banale, mais il sera vite rattrapé par un passé et un Milieu qui lui collent à la peau…

Le livre, qui fait 344 pages, est disponible aux format papier (20 €) et numériques (4,99 €) dans tous les réseaux de vente traditionnels, et bien sûr sur notre librairie IS Ebooks (frais de port offerts, versions numériques disponibles immédiatement à 1 euro seulement pour toute commande du livre imprimé).

Un livre passionnant à dévorer de toute urgence !

Cliquez ici pour feuilleter en ligne ou télécharger l'extrait de "La Geisha et le casseur de tirelire" sur notre librairie IS Ebooks.

Résumé :

Une profonde amitié naît entre deux truands, deux "beaux mecs" comme on dit dans le Milieu... Leur vie est faite de parcours carcéraux, de magouilles, d'actions violentes, d'entraide sans condition et de vie facile.

Jason Bossavie est l'un de ces beaux mecs. À sa sortie de prison, il veut raccrocher, quitter son passé et son milieu, LE Milieu. Mais ce n'est pas si simple...

Il y a ces flics, pas très clairs, hargneux tels des pitbulls, qui rêvent de l'accrocher à leur tableau de chasse, de sonner l'hallali... Ils réclament leur part de sang !

Et puis il y a la geisha... Ah la geisha ! Pas une femme ordinaire ou un "tapin" comme ils disent. Non, LA femme.

Il y a aussi ce Fouad Rezallah, qui portait un costume trop grand pour lui... À tel point que les beaux mecs lui en ont offert un autre... en bois.

Et enfin, il y a aussi les copains, l'argent facile, les filles, les bagnoles... On s'en sort comment de tout ça ?

Vaincu, Bossavie va finalement consacrer tout son savoir-faire à fomenter le coup du siècle, celui dont tous les malfrats rêvent... Celui que certains flics qui naviguent en eaux troubles ont peine à régler avec les méthodes traditionnelles...

La Geisha et le casseur de tirelire

Par | 2017-11-06T09:51:02+00:00 samedi 20 septembre 2014|